Google+ Followers

mercredi 11 novembre 2015

M. Toubon ne veut pas démissionner, alors il faut le révoquer !



Pétition pour la révocation de M. Toubon
(Utiliser ce lien)


Figeac, le 11 novembre 2015


Monsieur François Hollande
Président de la République.
Palais de l’Elysée
55, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris

 

Objet : Révocation de M. Jacques Toubon,  « défenseur des droits »

 

Monsieur le Président de la République,

Vous avez nommé M. Toubon Jacques aux fonctions de défenseur des droits. C’est une décision qui vous honore car elle exprime votre esprit d’ouverture et de rassemblement. Malheureusement M. Toubon est trop habité par l’idéologie du parti de droite dont il est issu et où il a fait toutes ses classes.

La preuve ? Vous l’avez honoré  et il attaque votre propre gouvernement. Malgré la mise en garde publique que lui a adressée M. Bernard Cazeneuve,  Ministre de l’intérieur, M. Toubon persiste et signe en dénigrant davantage votre propre action.

S’il n’est pas en accord avec votre propre action, mais qu’attend-il pour démissionner ? M. Toubon n’est pas de cette trempe, pour renoncer à une aussi bonne place !

Vous le devinez bien, s’il n’hésite pas à s’attaquer aux plus hautes fonctions de l’état, nous,  les victimes des violations du droit, n’avons plus aucune chance d’être entendus car le recours ultime est détenu par la droite dans un gouvernement de gauche.

Nous accusons devant vous, M. Toubon Jacques de manquements graves à ses fonctions : en effet, en réponses aux  requêtes de M. Bouguerra Rabah,  il a inventé des documents, pour ne pas avoir à intervenir et sanctionner une discrimination dont ce citoyen est la victime.  M. Toubon a la possibilité de le ridiculiser publiquement, il lui suffit de publier ces documents. Il peut même le poursuivre devant la justice. Cependant ce qu’affirme M. Bouguerra est la stricte vérité.

M. Toubon, nous  vous accusons de complicité.

Nous pouvons présenter les preuves que son prédécesseur, bien que de droite comme lui, assumait pleinement ses missions. Nous ne pouvons que regretter la disparition de M. Dominique Baudis.

M. Toubon est dans la communication. Il veut seulement exister quitte à piétiner les parlementaires : en effet, beaucoup d’actions qu’il propose sont préventives et relèvent de la représentation nationale …qui,  curieusement,  ne dit rien. Le défenseur des droits devrait seulement veiller au respect du droit. Ce qui ne relève pas des lois ne devrait le concerner qu’en tant que simple citoyen.

Compte tenu des manquements graves aux fonctions qui sont les siennes, les citoyens signataires de la présente pétition, vous prient de révoquer immédiatement M. Toubon Jacques. 

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président de la République, à l’expression de notre profond respect.  
 
 
(Utiliser ce lien)