Google+ Followers

vendredi 14 décembre 2018

Gilets jaunes : sans justice, il n'y a pas de démocratie (Saint-Augustin)


Les Gilets jaunes
Gilets Jaunes Occitanie – Colère 46 Figeac – Gilets Jaunes France – Gilets Jaunes Loiret – Gilets Jaunes Grand Figeac – Gilets Jaunes (en) Démarche …

Monsieur Richard Ferrand
Président de l’assemblée nationale


Objet : demande de suspension de la loi portant réforme de la justice.


Monsieur le Président,

C’est parce que les décisions de justice sont prises au nom du peuple français que nous vous demandons de suspendre l’examen du projet de loi portant réforme de la justice… cette réforme requiert une large consultation citoyenne à la quelle nous souhaitons participer.

Le Défenseur des droits comme de nombreuses institutions, expriment leur inquiétude à propos de la faiblesse de la protection des justiciables. Quant à nous la colère nous gagne !

Nous demeurons à votre entière disposition.

Nous vous prions de croire, Monsieur Le Président, à l’expression  de notre respect républicain.

Les Gilets jaunes.



-          Madame Avia Laetitia , députée – membre de la commission.
-          Madame Tiégna Huguette – Députée du Lot
-          Monsieur Aurélien Pradié –Député du Lot.

-          Madame Angèle Préville, Sénatrice du Lot
-           Monsieur Jean-Claude Requier, sénateur du Lot.


-          Monsieur le Préfet du Lot.
-          Madame Le Sous-préfet de Figeac

-          Monsieur le Maire de Figeac.
-          Monsieur le Président du Grand-Figeac.



Contact : nos pages Facebook – ou 0679652322.
Ou – h.r.bouguerra@gmail.com


mercredi 5 décembre 2018

Gilets Jaunes justice !



Les gilets jaunes, un combat pour la justice ...


Pour mes droits, je me battrai jusqu'à la mort...



Gilets jaunes : les victimes des injustices …nos propositions.

1 – De nombreux citoyens souffrent d’injustices commises par des détenteurs d’autorité…

Aujourd’hui, la justice est souvent et partout décriée. Certains magistrats bafouent eux-mêmes les règles de droits et tournent le dos aux valeurs de la République.  Ils violent les lois qu’ils sont censés faire respecter. Enfin, Ils prennent parfois des décisions discriminatoires dont le caractère raciste  est clairement établi.

Il suffit de faire un tour à travers les réseaux sociaux pour se rendre compte du désastre de la justice de la République.

Aujourd’hui, un citoyen ne peut jamais faire condamner un magistrat même quand il commet l’innommable et que toutes les preuves l’accablent. Il en est de même des avocats, notamment ceux agréés auprès de la cour de cassation et du conseil d’état. Aujourd’hui, on peut convoquer facilement devant un tribunal un médecin qui commet une faute mais pas un avocat…

Proposition : nous demandons la mise en place d’une commission (régionale ?) pour statuer, en toute indépendance,  sur toutes les requêtes des citoyens.  Le ministère de la justice sur la base des recommandations de la commission concrétise la réparation des préjudices subis.

Dans mon affaire, il y a :

M. Gérard Blanchon, conseiller prud'homal, qui a siégé et délibéré comme si de rien n'était alors qu'il est l'ami de mes adversaires.

Mme Martres Françoise, magistrat, qui en tant que présidente de la chambre sociale de la cour d'appel d'Agen a pris  mon égard une décision discriminatoire à caractère raciste. Son procès s'est ouvert hier pour son "mur des cons"...Elle se sent sans doute au-dessus des lois.

Il y a aussi : M. Exiga Jean-Claude, M. Couchouron Yves, Mme Martignac Monique...Comment font-ils pour échapper  la justice ? De quelles protections ont-ils bénéficié. Pour rappel, M. Exiga a usé de faux et a même extorqué le témoignage  d'Eric Maynadier...M. Exiga est tellement sûr de lui qu'il a fait sa demande par écrit ! La plainte déposée contre ces trois personnes pour " prise illégale d'intérêt et abus de biens sociaux" (Suite à la disparition de la somme de 200 000  €) demeure à ce jour sans réponse. Le déni de justice est constitué.




2  - La réforme de la justice en cours.

Les décisions de justices sont prises au nom du peuple français. Et pourtant, le peuple est totalement ignoré. Quels sont les citoyens qui savent qu’une réforme est en cours ? Personne ou très peu. Savez –vous qu’un avocat agréé auprès des conseils ne peut pas être convoqué devant le premier tribunal. Un privilège peu digne d’une démocratie qu’il faut supprimer … Vous l’avez suivi, récemment les avocats et les magistrats naturellement unis ! Ce qui n’est pas normal, sont descendus dans la rue pour réclamer plus de privilèges ! Et rien au bénéfice des justiciables. Contrairement à ce qu'ils déclarent.

Proposition : la réforme en cours doit prendre en compte les propositions du peuple. La ministre de la justice doit accepter la démarche  qui devra être traduite en principes de fonctionnement démocratique. Les propositions du peuple seront confiées au député qui aura la charge de les soumettre au processus habituel d’adoption des lois.

Le député devra rendre compte au comité citoyen.?




mardi 27 novembre 2018

Huguette Tiégna, Députée du Lot


Rabah Bouguerra
21 avenue Julien Bailly
46100 Figeac

Tél. 0565347192 ou  0679652322

Figeac le 27 novembre 2018.

Madame Huguette Tiegna
Députée du Lot.
Lettre ouverte.

Objet : mon soutien.

Madame la Députée,

Je viens d’apprendre que l’élue que vous êtes, a été victime de propos racistes. Cette lâche agression montre bien que certains racistes n’éprouvent aucun complexe à s’exprimer publiquement de façon aussi odieuse. A cette occasion je vous exprime mon profond soutien.
Vous n’en avez sans doute pas parlé mais ce n’est pas la première fois que vous êtes visée par des propos abjects. Je l’ai constaté à 2 ou 3 reprises à l’occasion d’articles qui vous étaient consacrés sur La Dépêche. Je n’ai pas manqué une occasion de blâmer leurs auteurs. Vous m’avez sans doute lu. Cependant, ce qui m’a le plus interpellé, c’est l’absence de réaction de vos amis et de votre entourage. Aussi, je m’interroge.
Je m’interroge aussi sur votre propre silence à propos de la situation de racisme que je subis. Ah si seulement on ne m’avait traité que de sale arabe ou d’ignoble musulman ! On m’a spolié et cela a un sens pour le peuple français.
Il se trouve qu’à l’origine de cette affaire, on retrouve les amis de M. Launay Jean. Voilà pourquoi ce dernier ne dit  rien. Et vous ? Direz-vous que les amis de mes amis, sont mes amis fussent-ils d’implacables racistes ?

Vous serez à nouveau attaquée de façon odieuse…à cette occasion je vous demande d’avoir une pensée pour ceux qui subissent le racisme d’Etat.


Je vous prie de croire, Madame la Députée, à l’expression de ma sincère considération.
 

Rabah Bouguerra

mardi 16 octobre 2018

La spoliation

Le 15 octobre 2008,

M. Exiga Jean-Claude et ses deux complices : M. Couchouron Yves 
et Mme Martignac Monique,

réalisaient une spoliation à mon détriment
A examiner de près, cette spoliation ressemble à celles que subirent les juifs au cours des pages sombres de l'histoire de France...

Les 10 ans d'une spoliation !

L'histoire ne se répète pas , elle se poursuit.

Je suis le fondateur et le financeur de l'organisme de formation ADC. C'est un fait incontestable !

M. Exiga jean-Claude n'a même pas le baccalauréat. Qui peut croire qu'il était en capacité de diriger ADC ? Cependant, M. Exiga Jean-Claude, produit de faux témoignages, extorque d'autres témoignages et en fournit même les preuves ! La justice ne dit rien, elle le protège...

Pire encore, la somme de 200 000 € a disparu des comptes d'ADC qui, en 2014,  a fait l'objet d'une liquidation judiciaire ! Une population rurale et fragile est privée d'une précieuse source de solutions, en termes de qualification et d'emploi... Vous êtes plusieurs centaines à en témoigner.

Qui fait mieux hormis les talibans du lointain Afghanistan ?

A propos des 200 000 €, une plainte a été déposée contre M. Exiga Jean-Claude et ses 2 complices "pour prise illégale d'intérêt et abus de biens sociaux". Cette plainte n'a eu aucune suite. Cette situation caractérise un déni de justice !

La gendarmerie  a exercé des pressions sur ma personne pour que je considère le classement sans suite de cette plainte. Je fis remarquer à l'enquêtrice que son action est illégale...C'est le monde à l'envers! Elle me répondit " qu'on lui a demandé de le faire et elle le fait"...Pour moins que ça des officiers ont été sanctionnés!

M. Exiga Jean-Claude était soit disant mon ami. En juin 2008, je l'invitais à dîner avec une amie ...Nous avions passé une agréable soirée...Mais plus tard, je concluais sur la base de preuves indiscutables, il préparait ma spoliation... Il avait accepté que je lui paie le repas, sans que cela ne suscite en lui la moindre prise de conscience. 

De quelles valeurs se revendiquent ses 2 complices ?
- Mme Martignac Monique  ex UMP, je ne sais pas si elle fait partie des LR. Elle distille une haine féroce. Elle est la tête pensante du groupe !
-M. Couchouron Yves se présente tout le temps sur les listes du PS pour occuper des strapontins...Autant j'ai mis de l'engagement à défendre son fils Philippe, autant il a mis de la férocité à me voler...

Ce sont les valeurs de ces gens-là. Je ne vais pas revenir sur tous ces points qui sont développés au cours de ce blog, y compris la décision raciste de la cour d'Appel et à laquelle ils sont associés.

Tout ce que j'affirme repose sur des preuves indiscutables. Il n'y a pas de diffamation....Il faut qu'ils déposent plainte contre moi, c'est une façon de reposer le dossier devant la justice...mais il existe aussi d'autres moyens dont l'action contre l'état pour déni de justice.

Vous vous souvenez ? C'est leur ami M. Blanchon Gérard, conseiller prud'homal qui a participé au procès comme si de rien n'était. On comprend alors le désastre qui s'en suivit...
M. Blanchon est-il toujours conseiller prud'homal ? Je n'en sais rien.

Je lui ouvre les pages de mon blog pour qu'il puisse s'exprimer comme je les ouvre à tous les protagonistes.

Au moment de la liquidation judiciaire d'ADC, on apprend par la presse que M. Exiga avait cédé l'organisme de formation à M. Jauzac Bernard, un industriel de Biars sur Cère...Comme s'il s'agissait d'un bien personnel ! Je suis convaincu que M. Jauzac était dans l'ignorance de ces faits. Et le clou de cette liquidation était la nomination de Mme Louf en qualité de directrice ...Voilà peu, Mme Louf était manutentionnaire et n'avait obtenu l'équivalent du Bac que grâce à mon soutien.

Le juge qui avait accordé au préalable la mesure de redressement, croyait sans doute en la pertinence de sa décision... qui, rappelons-le,  coûte au contribuable. Aucun argument ne milite en faveur d'une telle mesure. M. Exiga démontre qu'il s'en moque...C'est la justice qui en sort plus affaiblie. M. Exiga n'a pas été sanctionné pour ce désastre 





10 ans de combat pour la justice et l'égalité !
 Le combat continue !


PS. N'oubliez pas que vous avez licencié un autre père de famille co-fondateur et co-financeur d'ADC, M. Maynadier Eric... pour incompétence ?! Quelle indécence d'entendre un incompétent parler de compétence !!!!   Mais lui se prénomme Eric et la justice vous a lourdement sanctionnés pour son licenciement.









samedi 22 septembre 2018

Eric Zemmour ...et sa phobie des prénoms africains.


Eric Zemmour… et sa phobie des prénoms africains.


Quand Eric Zemmour déclare : « Pour favoriser l’insertion des personnes venues d’ailleurs (Naturellement, il ne s’inclut pas dans cet ailleurs) il faut qu’elles adoptent ou qu’on leur donne un prénom français ». Au passage, il ne nous dit pas ce qu’est un prénom français : Gwenaëlle ? Maëlys ? Ou Childéric ? Un vrai prénom français  perdu dans les profondeurs de l’histoire. Ainsi va la vie des prénoms… comme du reste d’ailleurs.

Par cette affirmation, Eric Zemmour  révèle beaucoup de sa personnalité : les bas-fonds de l’inculture. Aucun intellectuel, n’oserait une telle affirmation tant elle est fausse. Elle révèle aussi un niveau intellectuel auquel il sera difficile, malheureusement , d’y remédier.

M. Eric Zemmour aurait dû réfléchir un peu sur les mobiles des discriminations. Par l’exemple, l’affirmation de M. Eric Zemmour peut révéler une situation des plus cocasses.  Quand le patron d’une discothèque donne comme instructions à ses videurs de ne pas accepter les noirs et les arabes. Il est difficiles d’imaginer ces derniers interroger préalablement  les arrivants : Votre prénom Svp ? La consigne étant ce qu’elle est, il est difficile de croire que le prénom le plus français puisse être d’un quelconque secours.

Le prénom participe à la construction de l’identité sexuelle, n’imaginez rien d’autre que la formation des rôles de sexe, autrement dit, les comportements propres aux garçons et aux filles, et plus tard ceux des adultes hommes et femmes. Cette identité sexuelle est une composante de la personnalité. Mais un prénom draine aussi une histoire, parfois séculaire que chacun d’entre nous porte et qu’il peut parfois partager avec beaucoup d’autres, contribuant ainsi à forger les prémices d’un destin commun.

Il est certain que pour être un citoyen accompli, on doit être parfaitement à l’aise avec la culture du pays d’accueil que nous allons enrichir avec la culture de nos origines.  M. Eric Zemmour, est un maghrébin (1) comme les autres, c’est sans doute le constat qu’il fait tous les matins quand il se rase. Il doit trouver qu’il me ressemble trop. Et il pousse un hurlement…Et pourtant je suis plus beau que lui !  (Haha !) M. Eric Zemmour (1) n’est pas à l’aise avec ses origines et c’est  sans doute pour cette raison qu’il n’est pas un citoyen fraternel …En optant pour le prénom d’Eric, il n’a pas chassé la haine qu’il  manifeste à nous autres africains.

Voilà 7 ans, j’avais réagi à des propos tenus par Eric Zemmour et Marine Le Pen,  en publiant un article sur le Plus de l’Obs… la preuve que M Eric Zemmour n’a pas tellement évolué.


Pour dire une fois de plus à M. Eric Zemmour que ses propos sont destructeurs de l’unité nationale, je vous rapporte le témoignage de M Hocine Louanchi (2) (Fils de harki qui se bat pour la reconnaissance des droits des siens) … au fil d’une vidéo,  une femme raconte l’accueil et la vie dans le camp de Saint-Maurice l’ardoise… Elle s’appelle Fatima mais on lui a ordonné de répondre désormais  au prénom de Françoise…Elle raconte… Souvent j’entendais autour de moi : Françoise ! Françoise !...Je ne répondais pas car ce n’était pas moi …  Mais  quand parfois, il m’arrive de  répondre… tout l’entourage éclate en rires moqueurs… Alors je me cache pour étouffer mes sanglots ! C’est le châtiment que M. Eric Zemmour veut infliger aux enfants de la République dont les parents, Mohamed, Mokhtar,  Ali, Mamadou et les autres ont donné leurs  vies pour que le peuple français puisse vivre libre...  Monsieur Zemmour, vous leur devez un peu de respect. La République doit le lui rappeler.


(1)    Zemmour en tamazight (berbère) veut dire : olive ou olivier
(2)    Vous trouverez facilement les vidéos de M. Hocine Louanchi.

mardi 4 septembre 2018

11 septembre 2018


Merci de relayer ce message...





Le 13 Janvier 2013, soit depuis plus de 5 ans et demi, j'ai engagé une action contre mon avocate, qui  mes yeux avait commis une faute grave , en ne faisant pas ce qu'elle avait promis de faire,  à savoir  utiliser les documents que je lui avais confiés et qui démontrent clairement et sans ambiguïté aucune que le magistrat de la cour d'appel avait pris à mon égard une décision discriminatoire dont le caractère raciste est indiscutablement établi.

Malgré ses engagements par trois courriers indiscutables, elle n'utilisa pas  "ces documents au mieux de mes intérêts" (Sic)

Mon avocate ne me donna aucune explication, pire,  elle continua d'afficher un silence méprisant...et pourtant elle a perçu des honoraires conséquents.

Comme vous pouvez le constater la procédure est  très très très longue...Tout est fait pour protéger un avocat même quand il commet ne faute monstrueuse . Et c'est le cas.

Alors le mardi 11 septembre 201 la cour de cassation examinera cette affaire.

Vous vous posez des questions ? Alors n'hésitez pas ....et surtout , retenez bien cette date

Mardi 11 septembre 2018 à 14 h

Cour de cassation
5, quai de l'horloge
75005 Paris.