Google+ Followers

mardi 26 septembre 2017

Lydia Guirous, une femme politique...!



Lydia Guirous, femme politique…C'est ainsi qu'elle est présentée un peu partout. Elle a déjà tout écrasé…et gagné un titre reconnu  : islamophobe !

Le 8 avril 2017, Thierry Ardisson  recevait dans son émission : Salut les terriens !  Sonia Mabrouk, journaliste à Europe 1, Lcp-Public Sénat, Cnews….et j’en oublie, sans doute,  Mohammad Marwan, Directeur exécutif du Ccif, le collectif contre l’islamophobie en France …J’ai consacré deux pages aux deux premiers  et voici le tour de Lydia Guirous …

Sonia Mabrouk :

Mohammad Marwan

Ces trois personnalités ont pour point commun une origine  nord-africaine, tunisienne pour la première, égyptienne pour le deuxième et algérienne pour Lydia Guirous…Pour le reste, tout les oppose. Ce constat devrait surtout nous inciter à nous méfier des généralisations hâtives : l’arabe-type, le maghrébin- type ou l’africain-type comme le français-type n’existe pas
.
Sonia Mabrouk veut passer pour la française pur beurre…et  cette posture plaît aux auditeurs et téléspectateurs. Elle est quasiment neutre quand il s’agit de traiter un sujet en lien avec le Maghreb ou la Palestine. Hier,  dimanche 24 septembre,  J’étais surpris qu’elle demeurât sans voix devant une journaliste, à priori pro-israélienne qui évoquait un crime antisémite ( que je condamne sans hésitation aucune ) mais en généralisant  ses conclusions et  en récusant les diagnostics relatifs à la santé mentale de certains auteurs d’attentats, pourtant produits par d’éminents experts de la République. Même la Tunisie, son pays natal, n’est que rarement présente dans ses propos. Ce sont ses compagnons des Grandes voix d’Europe 1, qui s’en chargent …bien souvent maladroitement tant ils ne maîtrisent pas leur sujet. Je n’ai jamais entendu de réaction, bonne ou mauvaise, de Sonia Mabrouk…Elle est ainsi !

M. Mohammad Marwan, fait peur à tous alors qu’il est totalement inoffensif. En raison d’un titre aussi renflant que le sien, un membre de son staff a été exclu du mouvement En Marche qui estime qu’une telle appartenance n’était pas compatible avec les valeurs du futur nouveau Parti ! C’est excessif  et contraire à l’esprit Macron. M. Mohammad Marwan prétend défendre l’islam et donc lutter contre l’islamophobie. Il n’en est rien. J’avais pris contact avec lui et je n’eus pour réponse que l’expression de son mépris …C'est cela un musulman ?

Lydia Guirous est arrivés en France à l’âge de 5 ou 6 ans avec un bagage culturel français, selon ses déclarations, limité. Cependant, elle a mené un parcours universitaire des plus honorables : un master en sciences économiques et financières ! Son parcours politique est  à peine croyable : à 30 ans elle devient porte- parole des républicains, un parti que tenait de mains de maître un certain Nicolas Sarkozy ! C’est un exploit, il faut le reconnaître et lui tirer le chapeau ! Cependant Mme Lydia Guirous, n’avait jusque–là montré aucune compétence particulière. Partout où elle passait, elle se faisait ridiculiser tant elle était à côté de ses sujets. Regardez-ici à l’occasion d’une conférence de presse le 10 janvier 2016 ...



ou à l'émission "on n'est pas couché" du 9 janvier 2016.




Pour elle,  les jours passent et se ressemblent !

Ainsi sous vos yeux s’exprime le monde de Mickey qui se fera balayer moins de 2 ans plus tard. Mme Lydia Guirous, venait de publier (En 2014)  un livre qu’elle intitulait « Allah est grand, la République aussi ». Les décideurs de la droite le considérèrent comme un prix Nobel et lui ouvrirent les portes du merveilleux monde de la politique. La République était certes grande mais aujourd’hui,  elle ne l’est plus, à force d’entendre les inepties que profèrent Mme Lydia Guirous et ses admirateurs. Le ridicule ne tue pas  et c’est pourquoi  Mme Lydia Guirous comme les dirigeants de l’ex Ump, s’en étaient gavés. Ces derniers connaissaient ses limites et n’auraient jamais dû l’envoyer dans l’arène d’un monde si cruel.
Aujourd’hui, Mme Lydia Guirous tire à boulets rouges sur tout ce qui lui ressemble. Un chèche, une gandoura, une djellaba lui inspirent  l’horreur alors que dans sa propre famille, on doit bien en porter notamment par les proches  qui sont toujours au bled. Pour elle, les envahisseurs sont ici, partout, elle a déjà oublié d’où elle vient. On ne peut être utile à la  République que quand on est bien dans ses baskets,  apparemment celles de Madame Lydia Guirous sont tapissés de peaux de figues de barbarie.

La République est grande, c’est vrai, avec ses millions d’exclus, ses millions de chômeurs, ses millions d’illettrés, ses millions de pauvres, ses millions d’injustices et sa justice raciste. Ne pas être capable de le voir et de le dire,  avilie les louanges que vous pourriez faire à son endroit.

C’était le plateau de Thierry Ardisson, le maître des montages des meilleurs spectacles de marionnettes.  Sonia Mabrouk joignant le geste à la parole, exprima sa détestation à Lydia Guirous qui lui quémandait un peu d’amour en lui lançant de petits bisous en gage d’une possible alliance. Et toutes les deux se chiffonnent pour le titre de meilleure française oubliant que la République est suffisamment grande pour pouvoir accueillir en son sein des saints et des salauds.


Toutes les deux sont cependant d’accord pour pointer du doigt M. Mohammad Marwan qui prétend lutter contre l’islamophobie en exhibant des images ou des témoignages certes répréhensibles mais qui, en aucun cas,  ne peuvent représenter le grand chantier de la lutte contre les discriminations. M. Mohammad Marwan et ses amis n’ont pas le courage de dénoncer les actes graves d’islamophobie, comme le racisme d’un magistrat...Je m'en souviens encore, M. Mohammad Marwan, vous avez été bien malmené par ses deux femmes  !