Google+ Followers

mercredi 26 août 2015

Le Défenseur des droits ? De quels droits parlez-vous ?

Bernard Dreyfus qui a le titre de Délégué général la médiation avec les services publics, est un proche collaborateur du Défenseur des droits. Jacques Toubon.

Voici la réponse qu’il me fit,  le 4 mai 2015, après plus d’une année d’attente après la dernière plainte enregistrée du temps de M. Dominique Baudis…. Et après intervention d’un député (que je remercie). Autrement, il ne m’aurait jamais répondu …

Comme vous pouvez le constater, M. Bernard Dreyfus, rédige une réponse à charge avec des éléments absolument faux, par exemple l’existence d’une décision du 10 juillet 2013, contestée auprès du général dirigeant l’Iggn (Voir précédent article).

Pire encore, M Bernard Dreyfus invente la décision du 5 juillet 2013. 

Monsieur Dreyfus ! Publiez cette décision !!

Pire encore, M. Dreyfus passe de date en date, sans prendre conscience des incohérences : et cette date du 19 février 2014 ! Elle ne concerne pas « la prise illégale d’intérêt et abus de biens sociaux », mais une autre, une « simple » extorsion de témoignage !

M. Bernard Dreyfus, sachez qu’à ce jour M. Le procureur de la république n’a pris aucune décision à propos de cette dernière plainte ! Et ce que vous reprenez à votre compte est absolument faux, comme j’ai eu l’occasion de le dire à l’Iggn.

L’intervention de la gendarmerie auprès de ma personne est acte illégal, l’enquêtrice elle-même le reconnait. En plus, dit-elle, elle a reçu des instructions…

C’est cela le pays des droits de l’homme ?

M. Bernard Dreyfus, quand on porte un nom comme le vôtre,  comment peut-on s’associer à tant d’injustices. Vous auriez été tellement mieux dans la peau d’Emile Zola et  votre famille aurait été tellement fière de vous.

Si vous voulez sauver le Défenseur des droits ,
publiez les décisions dont vous faites état !


A qui doit-on s'adresser ?
 Où sont les valeurs de la république ?