Google+ Followers

dimanche 17 janvier 2016

Louane ... ambassadrice du Daeu.



Louane rencontre un succès planétaire...et comme elle n'a pas encore obtenu le bac , elle pense presque naturellement au Daeu !  Le Daeu peut-il trouver une meilleure ambassadrice?
 
Pour voir et écouter Louane, cliquer ici :
 
 
 
Louane parle du Daeu (6e minute) -Emission C à vous,  15 décembre 2015.
 
 
Pourquoi vous parler du Daeu? Je suis le fondateur de l'organisme de formation ADC (association pour le développement des compétences) qui, en Midi-Pyrénées, était unanimement reconnu, pour la préparation du Daeu, ce puissant outil d'insertion social et professionnelle. Même Louane en parle ...Bravo Louane et merci !
 
 
J'ai consacré au Daeu un manuel. Le Diplôme d'accès aux études universitaires (Daeu) : un ascenseur social ? - Editions du bord du Lot - Juin 2013. Il est vendu au prix de 9 € (Site de l'éditeur)
 
Pour l'acheter cliquer ici :
 
 
Je vous l'ai dit et je le répète , j'ai été spolié de mon organisme de formation ADC par :
- M. Exiga Jean-Claude (A l'époque , il se disait mon ami...)
- M. Couchouron Yves (Il se revendiquait du PS)
- Mme Martignac Monique (Elle était à l'UMP, aujourd'hui les républicains)
 
Comme ces personnes n'avaient aucune compétence particulière (M. Exiga n'a pas le bac , entre autres !!)  elles pensaient qu'il leur suffisait d'être à la tête d'ADC, pour faire fructifier un établissement d'éducation.
 
Non seulement ces personnes on détruit localement le Daeu, infligeant une véritable punition à un public en demande de soutien et d'accompagnement mais ont aussi détruit ADC  (Jugement de liquidation judiciaire du 15 avril 2014, du tribunal de grande instance de Cahors, suite au constat de cessation de paiement au 12 mars 2014).
 
Plus grave encore, la somme de 200 000 € a disparu des comptes de l'organisme. La plainte déposée contre M. Exiga et ses complices, pour "prise illégale d'intérêt et abus de bien sociaux " est toujours entre les mains du parquet.  Cependant, la gendarmerie m'a informé qu'il y a eu un classement sans suite, un classement non confirmé par la justice.
 
Au moment de la liquidation d'ADC , c'est un certain Bernard Jauzac, qui en était devenu le président....et qui doit sans doute apprécier ce cadeau empoisonné !
 
....J'attends que justice se fasse !