Google+ Followers

mercredi 22 juin 2016

Monsieur Jean-Jacques Urvoas , Ministre de la justice ...


Acceptez-vous que la justice République soit ainsi salie ?


Monsieur Le Ministre, votre prédécesseur , Madame Christiane Taubira,
a fait semblant de ne rien voir, de ne rien entendre et vous ?

1 - J'ai été spolié. Je sais que lire ou entendre de tels propos, c'est blessant
 pour celui qui aime la République . Allez-vous en vouloir à celui qui subit
cette épreuve ou les auteurs de cet acte monstrueux ?

2 -  Sur ce dossier, on peut relever au moins une dizaine de violations des lois
 de la république. Je ne veux pas croire à l'indifférence du gouvernement
 auquel vous appartenez. 

3 - L'auteur de ce désastre est M. Jean-Claude Exiga (Comment peut-on
imaginer qu'un individu qui ne justifie même pas du baccalauréat pouvait
 gérer un organisme de formation ?) et ses deux complices : Madame Martignac
et Monsieur Couchouron Yves)

a - Ils ont détruit un organisme de formation : ADC...Ils privent ainsi toute
 une population de diplômes, d'emplois ...
Nul ne semble choqué par cette catastrophe.

b - Ils ont détourné 200 000 €, la plainte pour abus de biens sociaux
 est toujours entre les mains de Monsieur le procureur de la République
 mais pour la gendarmerie, dans l'illégalité,  elle est classée sans suite !

c - Quand la justice décide la liquidation judiciaire d'ADC, on apprend
que M. Exiga a fait de la secrétaire qui venait tout juste d'obtenir
l'équivalent du bac , la directrice de l'établissement.
 C'est une insulte à l'institution judiciaire chargée de ce dossier.
A notre connaissance, M. Exiga n'a pas du tout été inquiété...

Monsieur Le Ministre, qui porte préjudice à la république,
qui porte  préjudice à la France ?
Je ne fais que réclamer mes droits ... et seul la mort pourra faire cesser mon combat.

Il reste néanmoins une solution : prononcer ma déchéance
et m'expulser du territoire français mais cela n'effacera pas
les injustices commises au nom du peuple français.