vendredi 30 décembre 2011

Je publie un roman ...

http://www.ladepeche.fr/article/2011/12/30/1250488-figeac-la-forfaiture-du-corbeau-un-bon-livre-a-decouvrir.html

la Forfaiture du corbeau  (Roman)

Résumé:

Sur les hauts plateaux sétifiens, des terres généreuses malgré un rude climat continental, la colonisation préparait les ferments d’une guerre dont les ravages ne furent que tardivement et partiellement reconnus. La misère et le dénuement conduisirent Slimane à s’engager dans une unité harkie au sein de laquelle, il connaîtra toutes les horreurs. Sans renier son engagement, Slimane a toujours dénoncé les violences gratuites et inutiles. Pour Slimane, le respect de lui-même et de l’autre est une valeur sacrée qui a probablement permis de sauver sa  vie et son âme. Après le cessez-le-feu, il fut rapatrié en France, grâce  à son supérieur, le sous-lieutenant Dumas. Pétri de valeurs ancestrales, il y réussit son insertion sociale et professionnelle. Depuis qu’il est grand-père, il ne rêve que de la réconciliation de toutes les composantes de son peuple…

4 commentaires:

  1. Je viens de finir "La forfaiture du corbeau". J'ai bien aimé ton livre et tu rends bien compte d'une certaine ambiance de la guerre que je n'ai pas connue puisqu'âgé de moins de dix ans et surtout vivant à Paris. Même, si j'ai certains souvenirs du 'terrorisme' et d'une réelle peur double car, à cette époque, la guerre froide avec la menace atomique pendait au-dessus de nos têtes, cela reste vague dans mon esprit.
    Bien sûr, j'ai entendu quelques engagés involontaires parler de cette guerre, mais toujours contre. J'ai eu aussi des amis rapatriés d'Algérie,qui n'ont d'ailleurs semblent-ils jamais accepté "leur exil". Mais, la-bas, ils étaient souvent riches et servis ...
    Enfin, moi j'aime bien les corbeaux et pas du tout les pigeons, sans doute un travers de parisien qui ne vit pas dans les champs.
    Ton livre se termine dans une certaine euphorie et un espoir.
    Mais je pense que les réconciliations ne sont possibles qu'à condition que la justice fasse le procès des actes des uns et des autres.
    Il faut crever l'abcès pour que le pus s'écoule et que la guérison puisse s'opérer.
    C'est ce qui s'est fait avec l'Allemagne, mais pas avec la France et l'Algérie quelque puisse être les résultats et les regrets.
    C'est la tribune sociale d'un tribunal qui apaise les rancœurs en trouvant et dénonçant les vrais responsables.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Cher Monsieur,

    pour votre roman je vous suggère de produire une variante numérique et de la publier sur kindle Amazon.
    je vous rappelle que c'est la plus grande librairie du monde (en ligne).
    pour vous donner un ordre d'idée:
    - en publiant chez un éditeur classique vous avez droit à des miettes comme droit d'auteur maximum 15%
    _ En publiant sur kindle Amazon , vous aurez droit à 70% DE DROIT OU DE COMMISSIONS:
    En plus ca vous offre une belle vitrine sur le monde pour que votre livre touche un maximum de lecteurs.
    Amazon c'est 120 MILLIONS de clients potentiels!
    si vous souhaitez en savoir plus sur KINDLE
    voici une vidéo vous expliquant de quoi il s'agit:
    http://url-ok.com/16d921
    article sur la formation:
    comment se former pour pour publier sur kindle
    http://url-ok.com/da6a28
    cordialement

    RépondreSupprimer
  4. Merci Abersabil... C'est lancé et je m'y mets !

    RépondreSupprimer

Dites ce que vous voulez mais seulement la vérité ... Attention la diffamation, l'injure sont des délits.